Recherche & Développement

En partenariat avec l’ INP, EASI tente de trouver des adaptations au handicap dans des domaines divers et variés. L’équipe d’étudiants de l’INP participant à la conception du projet le présente lors de leur tutorat de fin d’année.


Le Free’Hand Guitar


         La pratique d’un instrument de musique réclame une mobilité et/ou une coordination des membres supérieurs difficile voir impossible pour une personne en situation de handicap.
 
          Pourtant, nous avons fait en 2014, grâce à un ami ergothérapeute, la découverte du MAKEY MAKEY, qui est une sorte de clavier externe pour ordinateur mais à la différence qu’on peut fabriquer les touches avec à peu pers n’importe quoi pourvu que ce soit conducteur d’électricité ( papier aluminium,fil de fer mais aussi fruits, verres d’eau et surtout le corps humain).
          Nous avons donc eu l’idée d’utiliser cette technologie pour permettre aux personnes handicapées de produire des sons grâce à une interface adaptée. L’intérêt principal de cet appareil est la grande flexibilité qu’il offre. nous avons déjà réalisé plusieurs interfaces pour des personnes souffrant de différents types de handicap et à moindre coût puisque fabriquée en grande partie de carton, papier aluminium et ruban adhésif.
          En revanche, l’utilisation d’un ordinateur reste obligatoire  et les sons produits sont donc artificiels.
          C’est donc dans l’optique de proposer une expérience de jeu plus authentique que nous travaillons depuis janvier 2016 avec des étudiants en génie mécanique de l’INP de Grenoble à l’appareillage d’une véritable guitare acoustique et commandée via une interface adaptée. Nous espérons ainsi permettre aux personnes de jouer de la guitare par simple touché de l’interface permettant ainsi à, par exemple, une personne amputée des deux mains de pratiquer la musique.
   

Ce projet n’est que le 1er prototype. Avec l’évolution perpétuelle des nouvelles technologies, nous sommes en cours de remaniement complet du système présenté afin d’alléger les dispositifs et nous tentons de rendre ainsi le free’hand guitar encore plus intuitif et moins « encombrant ».